Catégorie : Aménagement de la maison Page 1 of 2

un monte-escalier

Comment faire installer un monte-escalier ?

Appareil d’accessibilité, il désigne un équipement sur-mesure pour toute Personne à Mobilité Réduite ou PMR. Il devient incontournable avec l’âge, et lorsqu’une personne âgée éprouve des difficultés à se déplacer dans son logement s’il comprend différents niveaux. Le dispositif se décline en plusieurs catégories. Il est conçu pour n’importe quelle configuration et répond donc à chaque besoin. Encadré par des normes, il nécessite un investissement important, avec toutefois des aides et subventions possibles pour son achat ainsi que son installation.

Lire la suite

toiture

Tarif d’entretien d’une toiture

Vous remarquez des apparitions de mousses, problèmes d’infiltration, traces noires sur votre toiture ? Découvrez comment bien entretenir une toiture et les coûts y afférents. Comment la maintenir en bon état et la rendre propre ? Quelles sont les solutions de nettoyage adaptées à votre toiture pour ensuite connaître le prix.

Entretien de toiture : combien de fois par an dois-je le faire ?

Il est souvent conseillé de nettoyer le toit au moins une fois tous les ans. Les prix se font en fonction des mètres carrés à nettoyer.

Le plus souvent, il est préconisé de réaliser cette opération au cours de deux périodes distinctes. Notamment, lorsque l’on est à la fin de l’automne ou encore au tout début du printemps. Et ce afin d’éviter l’endommagement de votre toiture lors de la pose de produits.

Toiture et solutions de nettoyages

Il existe plusieurs solutions de nettoyage pour toiture. Ce sont des étapes à suivre pour que la toiture de votre habitat soit nickel.

Tout d’abord, vous avez l’option du nettoyage de toiture par l’utilisation d’un nettoyeur haute pression, type Karcher. Ceci afin d’enlever saletés et mousses tenaces qui la recouvrent. Entretenir sa toiture implique aussi, l’application d’un produit anti-mousse adapté aux toits. Puis, d’un traitement hydrofuge afin d’imperméabiliser la couverture. Vous pouvez ensuite procéder à la réimperméabilisation grâce à une peinture de toiture au besoin. Enfin, n’oubliez pas de nettoyer les gouttières étant donné qu’en période de fin d’automne, les feuilles mortes tout autant que les mousses peuvent obstruer l’évacuation des eaux de pluie.

Comment procéder au nettoyage de ma toiture ?

Le nettoyage d’une toiture au Karcher est utile pour les toitures sales, voire très sales. Il est à noter qu’il faut par la suite appliquer un traitement pour éviter que les mousses ne réapparaissent. Il convient également de préciser qu’utiliser le Karcher requiert surtout un maniement agile. En effet, son utilisation est assez délicate. Et plus particulièrement sur un toit en tuile car celui-ci s’abîme rapidement avec les jets. Ce qui peut parfois résulter à un effet ponctuel au niveau l’aspect de la toiture. Ce conseil est tout autant valable pour l’ardoise ainsi que les tuiles en terre cuite qui peuvent présenter par la suite un aspect assez poreux. La meilleure manière de l’appliquer ? Laissez une certaine distance et faîtes en sorte que l’eau s’écoule ensuite vers le bas.

Une autre méthode de nettoyage consiste à utiliser de la brosse avec du javel afin de faire disparaître les mousses de la toiture. Toutefois, il faut bien faire attention à éviter que le javel n’attaque pas le matériau de votre toiture. Surtout si ce dernier possède des caractéristiques qui le rendent assez fragile. Il convient de bien choisir des produits neutres qui soient adaptés spécialement à l’entretien de toiture.

Choisissez ensuite un anti-mousse et hydrofuge adaptés à votre toit. Cette solution vous fournira la garantie d’un toit sans mousse pendant une assez longue durée et protègera par ailleurs votre toiture contre l’humidité ainsi que l’effet de porosité      . En ce qui concerne les produits anti-mousses, il existe une assez grande variété de prix et de procédés sur le marché. Certains nécessitent un rinçage et d’autres pas. Sachez toutefois que mieux vaut éviter le plus possible les travaux d’entretien de toiture pendant les périodes pluvieuses. Il en est de même des périodes de grosses chaleurs car le produit risque de bien vite s’évaporer. Et ceci est valable en ce qui concerne toutes solutions de traitement à effectuer sur la toiture. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les solutions hydrofuges, elles, sont destinées à traiter l’humidité. Notamment, elles serviront contre les infiltrations d’eau ou tout autre problème d’humidité remarqué sur la toiture. Le produit hydrofuge s’applique avec une brosse ou encore par pulvérisations. Appliquer plusieurs couches sur la surface à traiter qui absorbera par la suite le produit. Veillez à ce que le produit soit adapté au matériau de votre toiture. En cas de doute, mieux vaut demander conseils auprès de votre artisan couvreur.

Prévoyez entre 10 à 15 euros environ le mètre carré pour le prix d’un nettoyage de toiture. Si vous souhaitez inclure le démoussage, le tarif variera entre 15 à 30 euros le mètre carré.

Les propriétaires de maison doivent faire attention à ces signes de mauvais câblage électrique

Les dysfonctionnements et le mauvais entretien du câblage électrique et du boîtier de disjoncteurs de votre maison sont les principales causes de dommages coûteux et d’incendies potentiellement mortels. Protégez votre famille, vos animaux domestiques et vos objets de valeur contre ces situations électriques dangereuses en comprenant les signes d’un mauvais câblage électrique. Savoir quand l’entretien et les réparations de votre système électrique, du câblage et des composants doivent être effectués pourrait littéralement vous sauver la vie. L’entreprise de dépannage électricité met en évidence 7 signes de mauvais câblage électrique que vous devez être à l’affût dans votre maison.

Lire la suite

Différences entre les scies à ruban et les scies circulaires

Contrairement à la scie circulaire, la scie à ruban est plus adaptée au travail du métal et du bois. La scie à ruban horizontale peut serrer la pièce à travailler, puis la lame de scie pivote vers le bas pour effectuer la coupe. Ce mécanisme de coupe peut être utilisé pour couper des matériaux longs, tels que des tuyaux ou des barres solides, en une certaine longueur et en grande quantité. Il s’agit donc d’un processus essentiel dans les chaînes de transformation du métal ou du bois.

Différences entre les scies à ruban et leurs homologues circulaires

Les scies circulaires utilisent des outils circulaires pour effectuer les procédures de sciage, contrairement aux scies à ruban qui utilisent un ruban de sciage. Les différents outils de coupe confèrent à la scie circulaire des caractéristiques de traitement uniques. Les scies circulaires sont des scies motorisées qui utilisent un jeu de disques dentés ou abrasifs ou une lame de scie pour couper différents matériaux grâce à un mouvement rotatif qui tourne autour d’un arbre. Dans des applications similaires, les scies cloches et les scies circulaires utilisent également un mouvement rotatif, mais les résultats de travail sont différents de ceux des scies circulaires. Les scies circulaires peuvent également être utilisées pour la lame de scie elle-même.

La scie circulaire a été inventée à la fin du 18e siècle, en réponse au développement de l’agriculture américaine. Au milieu du 19e siècle, les scies circulaires étaient largement utilisées dans les scieries. La scie circulaire est un outil de transformation utilisé pour couper de nombreux types de matériaux, tels que le bois, la maçonnerie, le plastique ou le métal. Les scies circulaires peuvent être tenues à la main ou montées sur la machine. La polyvalence est l’une des principales caractéristiques de ce type de scie. De plus, la scie circulaire portable facilite son déplacement.

Applications

Le terme « scie circulaire » désigne généralement les scies à main et les scies sur table. Les scies à découper sont une forme courante de scie circulaire dans l’industrie du bois. Les termes « Skilsaw » et « Stihl saw » sont également devenus des termes courants pour les scies circulaires portatives conventionnelles sur le marché des machines à scier.

Caractéristiques des lames

Les lames pour scie circulaire peuvent être adaptées aux différents matériaux des pièces à travailler. Dans le domaine du travail du bois, les lames de scie circulaire personnalisées peuvent être utilisées pour la coupe de bord, la coupe transversale ou une combinaison des deux afin de réaliser au mieux la tâche de coupe.

Caractéristiques décisives des scies à ruban

Pour en revenir aux scies à ruban, il convient de noter que le rapport de courbe de la scie à ruban est déterminant pour les performances de coupe. Le rayon minimal de la courbe est déterminé par la largeur du ruban de scie et de la courbe.

 

La plupart des scies à ruban sont conçues avec deux roues tournant dans le même plan, dont l’une est motorisée. En outre, certaines peuvent distribuer trois ou quatre charges. Lorsque l’opérateur sélectionne l’outil de sciage en fonction du type de pièce à usiner, il doit tenir compte de l’échelle de courbe. Outre l’échelle de courbe, il existe d’autres facteurs qui affectent le résultat du sciage.

L’un de ces facteurs est la lame de la scie à ruban. Les lames de scie à ruban peuvent avoir différents pas et échelles de taille, ce qui rend la scie à ruban plus polyvalente et capable de couper différents matériaux tels que le bois, le métal et le plastique. Aujourd’hui, presque toutes les scies à ruban sont entraînées par des moteurs électriques, et les scies à arbre linéaire étaient autrefois courantes sur le marché.

L’invention du sciage à ruban

Les inventions de diverses machines et technologies accompagnent généralement la demande du marché. L’histoire des scies à ruban remonte au 19e siècle. William Newberry a obtenu un brevet britannique pour cette idée, mais il se limite à des concepts. À cette époque, la technologie n’est pas suffisante pour produire des lames de scie à ruban précises et durables. Par conséquent, la machine à scie à ruban ne peut être utilisée dans la pratique.

 

Cette avancée technologique a rendu les scies à métaux électriques à lame alternative populaires dans l’industrie métallurgique. Plus tard, avec des matériaux de lame et des méthodes de production plus avancés, les scies à ruban et les scies à froid ont remplacé les scies à métaux électriques.

Les avantages de choisir un sommier coffre

Le sommier coffre est une solution toute trouvée qui vous permet de ranger vos affaires tout en optimisant l’espace disponible dans votre chambre. L’utilisation de cet accessoire se généralise de plus en plus aussi bien chez les adultes que chez les moins jeunes. Quels en sont les avantages ? Éléments de réponse ici !

 

Quels sont les avantages du sommier coffre ?

Le sommier coffre est type de lit qui offre en plus du lit, des espaces de rangements sous le sommier. Idéal pour des chambres étroites, il se présente sous plusieurs formes selon les rangements voulus. Ces rangements peuvent être des petits tiroirs, des larges, des sommiers relevables manuels ou électriques. Ils peuvent également être un mélange de tiroirs et d’espaces sous le lit. Selon le choix, votre sommier coffre peut à la fois être composé des tiroirs et d’un sommier relevable. Pourquoi devriez-vous donc l’essayer ?

 

Le premier avantage d’un sommier coffre est sa capacité à offrir des espaces de rangements en plus de servir d’espace de couchage. Le sommier coffre est avant tout, un lit de couchage qui en plus de son système de couchage, vous offre des espaces pour ranger vos affaires.

 

Il est aussi un élément décoratif, car il allie style et utilité. Il donne un gain de place remarquable dans la chambre. Il est évident que le lit dans une chambre prend assez de place, surtout quand celle-ci est petite. Il est donc ingénieux d’opter pour le sommier coffre. Il est pratique et c’est un meuble tendance qui est de plus en plus recherché.

 

Le lit en coffre, avec ces tiroirs supplémentaires et l’espace sous le lit, vous permet de réaliser des économies sur l’achat des meubles de rangements. En effet, vous n’avez plus besoin d’investir dans l’achat des étagères lorsque vous avez déjà le sommier coffre.

 

En dépit de ses multiples avantages, le sommier coffre a un inconvénient lié à son poids. Comparativement au lit classique, le sommier coffre est relativement plus lourd. Toutefois, il suffit de le positionner à un emplacement qui ne nécessite pas de le déplacer en permanence pour bien en profiter. Aussi, vous pouvez choisir au moment de l’achat, un modèle qui se présente avec un poids léger.

 

 

Comment choisir son sommier coffre ?

Bien choisir son lit coffre passe par la qualité de son matériau de fabrication. À ce niveau, il est préférable de choisir un sommier coffre en bois. Étant le modèle le plus vendu et répandu sur le marché, le modèle en bois offre une gamme large de design et apporte une touche particulière.

 

Avec le bois, vous aurez l’opportunité de jouer avec les couleurs. En effet, une couleur blonde donnera à votre pièce une ambiance scandinave. Par contre, une couleur blanche est symbole de pureté et d’élégance. Le vert quant à lui vous apportera une ambiance calme et naturelle. Le violet, mystérieux et romantique vous apporte une ambiance de douceur. Évoquant la fraternité, le jaune réchauffera votre pièce.

 

Combien coûte un sommier coffre ? Pour acquérir un lit coffre, cela peut se faire à des prix très variés et divers, comptez entre 700 et 1 000 euros environs. Pour un choix dans les gammes luxueuses, votre budget devra aller jusqu’à 3 500 euros. Il est à noter que le sommier coffre n’a pas besoin d’un matelas spécial. Qu’il soit antiacarien, à ressorts ensachés, ergonomique, en mousse ou en mémoire de forme. En effet, tout type de matelas peut être adapté à votre lit coffre selon votre choix.

 

Pouvant allier style et décoration, le sommier coffre est un atout indispensable pour des espaces restreints, le sommier coffre est un accessoire aussi bien utile pour les jeunes que pour les adultes. Cependant, pour un choix optimal, vous gagnerez à tenir compte du matériau de fabrication et de la taille de votre budget.

Isolation thermique de la maison : par où commencer ?

On a tendance à s’attaquer aux équipements visiblement vétustes de l’habitation lorsqu’on veut réduire la consommation d’énergie. Chaudières, fenêtres, murs, le premier réflexe est de vouloir changer le type d’énergie utilisé. Or il convient de rappeler que l’investissement le plus rentable restera toujours l’isolation thermique. Encore faut-il connaître les priorités de cette isolation. Retrouvez dans ce guide les conseils pour réussir l’isolation de la maison.

Les priorités en isolation de la maison.

La démarche d’isolation thermique n’est pas la même pour une construction neuve et une rénovation de logement. En construction neuve, c’est l’ensemble des parois de l’habitation qui doit être isolé, tandis qu’en rénovation, revoir la qualité de l’enveloppe du bâti n’est pas toujours possible. Les opérations d’isolation s’effectuent alors par zones (murs, toits, combles, etc.) et peuvent s’étaler sur plusieurs années. Pour identifier les cibles prioritaires, il faut voir les parois de l’habitation qui entrainent le plus de déperditions d’énergie. Dans toutes les maisons non isolées, 30% des déperditions viennent de la toiture, 13% des portes et fenêtres, 16% des murs et 16% des sols. Par ces chiffres, on constate alors que l’isolation des combles est une priorité. Une isolation à 1 euro serait ainsi la solution aux déperditions moyennes d’une habitation non isolée. Changer les fenêtres ne réduit pas les consommations car cela limite juste l’effet de paroi froide. Cette démarche ne joue en vrai que sur 10% à 13% de gain. Viennent ensuite l’isolation thermique des sols et des murs (second parois de déperditions thermiques dans un habitat peu ou non isolé).

De manière générale, en construction neuve, choisir une isolation à haute performance c’est assurer de limiter la facture d’énergie sans rogner sur le confort. C’est aussi minimiser les besoins en consommations de chauffage et de refroidissement. En rénovation, il faut diviser au moins par deux les consommations d’énergie et le montant de la facture.

Faut-il changer ses équipements pour économiser l’énergie ?

On pense souvent qu’il n’y a pas mieux que les énergies renouvelables pour moins consommer et lutter contre le réchauffement du climat. Et pourtant ce n’est qu’avec des bâtiments bien isolés que les équipements de chauffage et de ventilation pourront fonctionner efficacement, réduisant ainsi les consommations d’énergie et les émissions de CO2 dans l’atmosphère. La seule condition pour que les Energies Renouvelables  parviennent à couvrir la majorité des besoins en énergie est l’installation d’une isolation de qualité.

Il est inutile de changer l’ancienne chaudière si vous pensez que cela pourrait réduire la consommation d’énergie. Remplacer une chaudière par une autre très performante avant d’isoler le logement ne changera rien. En effet, faire installer une chaudière performante dans une maison non isolée équivaut à placer un robinet performant coulant dans un seau percé.

Un plancher en verre : tout ce qu’il faut savoir

Beau et durable, le plancher en verre peut donner une lumière et fournir un espace pour votre intérieur. Cette disposition en verre donnera à votre maison un aspect très moderne et apportera de la lumière naturelle. Mais son installation nécessite certaines compétences. Découvrez dans cet article, comment installer un plancher en ver.

Plancher en verre, solutions d’aménagement originales et design

L’utilisation à long terme de plancher en verre dans les musées, les universités et même les bureaux attire désormais de nombreuses personnes. Cette solution d’aménagement intérieur originale présente les avantages suivants :

  • Tout d’abord, installez des planchers en verre pour irradier la lumière naturelle dans la pièce sombre située à l’étage inférieur de la maison. En effet, il créera une sorte de puits de lumière qui fournira un éclairage aérien constant et agréable.
  • De plus, ce plancher produit un effet spatial spectaculaire et moderne. Vous pouvez également afficher des objets sous le plancher en éclairant le niveau inférieur, ou en l’associant à du bois, par exemple.

Choisissez soigneusement le type de verre en fonction de l’opacité et de la couleur souhaitées. En fait, certains verres épais ont un aspect vert foncé, tandis que d’autres sont considérés comme ayant un aspect blanc transparent. Vous pouvez également opter pour une dalle de verre dépoli sablé, qui empêche la transparence, mais maintient la luminosité.

Caractéristiques techniques du plancher en verre

Le plancher en verre est constitué d’une ou plusieurs couches de dalle de verre feuilleté trempé d’une épaisseur de 10 mm, formant une structure d’une épaisseur totale d’environ 35 mm.

En effet, ce type de plancher est très résistant et peut supporter de lourdes charges en fonction de l’épaisseur et de la portée de l’installation. Si l’installation est effectuée correctement et que les carreaux sont bien supportés, le risque de casse sera grandement réduit.

L’épaisseur du plancher en verre est calculée en fonction de la charge, de la portée (surface non supportée) et de la structure supportant le dallage.

Il est important de choisir des planchers en verre de haute qualité qui ne se rayent pas facilement.

La structure se compose généralement d’un cadre métallique supportant une dalle de verre. Les joints en silicone permettent l’assemblage de structures métalliques et desdalles de verre.

Installation de plancher en verre

La pose de planchers en verre est un exercice technique et vous devez être très prudent. Elle se déroule en quatre étapes :

  • Délimitation découpe
  • Coffrage en béton, support en acier, joint néoprène
  • Dalle de verre
  • Joints et finitions métalliques

Par conséquent, il est fortement recommandé de faire appel aux services de professionnels (architectes ou entreprises professionnelles), qui sauront donner vie à votre projet avec la meilleure sécurité et qualité.

 

Comment se débarrasser des déchets de rénovation ?

La rénovation de maison est toujours un projet amusant qui aboutira à un lieu de vie plus moderne, à une cuisine mieux équipée et à tout ce que vous souhaitiez. Toutefois, ces travaux peuvent engendrer une grande quantité de déchets que vous devez gérer.

Lire la suite

Quels sont les avantages d’une maison en paille naturelle ?

La paille est l’un des matériaux les plus écologiques. La paille est naturelle, renouvelable, biodégradable et peut être éliminée localement. Elle est également peu chère par rapport à ses bonnes performances énergétiques et sa résistance.

Pour toutes ces raisons, la paille peut être utilisée comme matériau principal pour construire une maison écologique. Dans cet article, vous allez découvrir les avantages d’une maison en paille naturelle.

Une construction simple et rapide

Construire une maison de paille ne nécessite pas de connaissances approfondies en construction, ni aucune force particulière, car les bottes de paille ne sont pas très lourdes. En conséquence, il est facile de construire votre propre maison en paille et d’éviter les coûts de main-d’œuvre, entre autres. Il existe des projets participatifs, la plupart du temps organisés par des associations, qui se forment à la construction de maisons en paille naturelle. Sur cette question, pourquoi choisir des pailles naturelles ? Vous pouvez trouver les réponses que vous posez.

La paille, un matériau sain

La caractéristique de la paille est qu’elle ne libère pas de fibres irritantes ni de composés toxiques. Les risques d’allergie sont donc nuls pour les habitants d’une maison en paille. D’autre part, la paille permet aux murs de respirer et de nettoyer la maison. Et contrairement au foin, la paille ne se décompose pas.

Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, la paille offre une bonne résistance au feu à condition que les bottes utilisées soient correctement compactées.

Un budget raisonnable

Compte tenu du faible prix de la paille (en moyenne 2 euros le ballotsans transport), la construction d’une maison avec ce matériau peut être envisagée avec un budget très raisonnable dans le cadre d’une auto-construction. En faisant appel à une entreprise, le coût moyen d’une maison en paille avec une architecture simple est du même ordre qu’une maison classique, mais pour une qualité de construction et d’isolation bien supérieure.

Les avantages d’un portail en aluminium

L’aluminium est l’un des matériaux les plus utilisés dans la fabrication de portails. La raison de cela est simple car il s’agit d’un produit modern et design qui permet de créer des profilés pratiques et esthétiques.

Celui-ci est à mi-chemin entre le PVC et le fer, puisqu’il reprend tous les avantages de ces derniers sans pour autant retenir un seul de leurs défauts. Et il compte aussi parmi les matériaux les plus légers et les plus faciles à entretenir du moment. Découvrezdans cet article tous les avantages d’un portail en aluminium!

La facilité d’entretien

Pour commencer, sachez tout d’abord que l’aluminium ne rouille pas. Ce qui vous épargne donc des différents entretiens que requiert le fer forgé tels que le nettoyage, le ponçage et l’application de produits antirouille.

En fait, les portails en aluminium sont pratiquement sans entretien et ils disposent généralement d’un revêtement émaillé qui peut résister aux éléments sans écaillage, fissuration ni effritement.

Le design

L’autre avantage d’un portail en aluminium est son apparence. Il se décline, en effet, en différents coloris, tailles et styles de nos jours et il peut aussi s’agir de portail battant ou de portail coulissant.

Sur le site https://www.vexinfermetures.fr, vous pouvez trouver de nombreux modèles de portails en alu très intéressants, ne citant que : le portail alu Suroît, le portail alu Alizé, le portail alu Bach et le portail alu Beethoven.

La durabilité

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le portail en aluminium est également très réputé pour sa durabilité. Il ne pourri pas et ne se décolore pas, même s’il est exposé en permanence à l’humidité ou au soleil.

Et il n’a pas besoin d’être repeint puisqu’il est recouvert d’un enduit de peinture en poudre pendant sa fabrication, un produit qui fusionne la peinture à la surface métallique et qui permet au dispositif de durer des décennies sans montrer d’usure.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén