On a tendance à s’attaquer aux équipements visiblement vétustes de l’habitation lorsqu’on veut réduire la consommation d’énergie. Chaudières, fenêtres, murs, le premier réflexe est de vouloir changer le type d’énergie utilisé. Or il convient de rappeler que l’investissement le plus rentable restera toujours l’isolation thermique. Encore faut-il connaître les priorités de cette isolation. Retrouvez dans ce guide les conseils pour réussir l’isolation de la maison.

Les priorités en isolation de la maison.

La démarche d’isolation thermique n’est pas la même pour une construction neuve et une rénovation de logement. En construction neuve, c’est l’ensemble des parois de l’habitation qui doit être isolé, tandis qu’en rénovation, revoir la qualité de l’enveloppe du bâti n’est pas toujours possible. Les opérations d’isolation s’effectuent alors par zones (murs, toits, combles, etc.) et peuvent s’étaler sur plusieurs années. Pour identifier les cibles prioritaires, il faut voir les parois de l’habitation qui entrainent le plus de déperditions d’énergie. Dans toutes les maisons non isolées, 30% des déperditions viennent de la toiture, 13% des portes et fenêtres, 16% des murs et 16% des sols. Par ces chiffres, on constate alors que l’isolation des combles est une priorité. Une isolation à 1 euro serait ainsi la solution aux déperditions moyennes d’une habitation non isolée. Changer les fenêtres ne réduit pas les consommations car cela limite juste l’effet de paroi froide. Cette démarche ne joue en vrai que sur 10% à 13% de gain. Viennent ensuite l’isolation thermique des sols et des murs (second parois de déperditions thermiques dans un habitat peu ou non isolé).

De manière générale, en construction neuve, choisir une isolation à haute performance c’est assurer de limiter la facture d’énergie sans rogner sur le confort. C’est aussi minimiser les besoins en consommations de chauffage et de refroidissement. En rénovation, il faut diviser au moins par deux les consommations d’énergie et le montant de la facture.

Faut-il changer ses équipements pour économiser l’énergie ?

On pense souvent qu’il n’y a pas mieux que les énergies renouvelables pour moins consommer et lutter contre le réchauffement du climat. Et pourtant ce n’est qu’avec des bâtiments bien isolés que les équipements de chauffage et de ventilation pourront fonctionner efficacement, réduisant ainsi les consommations d’énergie et les émissions de CO2 dans l’atmosphère. La seule condition pour que les Energies Renouvelables  parviennent à couvrir la majorité des besoins en énergie est l’installation d’une isolation de qualité.

Il est inutile de changer l’ancienne chaudière si vous pensez que cela pourrait réduire la consommation d’énergie. Remplacer une chaudière par une autre très performante avant d’isoler le logement ne changera rien. En effet, faire installer une chaudière performante dans une maison non isolée équivaut à placer un robinet performant coulant dans un seau percé.